Les éveilleurs livre 2 :Ailleurs

Publié le par barbouille-bouquine.over-blog.com

book_cover_les_eveilleurs-_tome_2___ailleurs_95449_250_400.jpg
Synopsis : éditeur

Je n'ai pas remercié mon père, je n'ai pas souhaité bon anniversaire à mon frère. Je n'ai pas remercié je n'ai pas souhaité mon père mon frère mon père mon frère frère frère... Trois jours qu'elle errait dans le dédale qui reliait le château de Salicande aux grottes dissimulées dans la montagne. Trois jours qu'elle essayait de retrouver son chemin, tailladée par l'angoisse et l'urgence, passant de grotte en grotte, de couloir en couloir, tournant en rond, se récitant cette phrase tant de fois qu'elle perdit le sens des mots. Trois jours que Claris avait disparu.

Suite au tournoi organisé par Jad et la catastrophe qui s’en ai suivi, le monde protégé où avaient grandi les jumeaux a volé en éclats. Jad et Claris se retrouvent séparés.


Mon Avis :

Après avoir lu le tome 1, j’étais restée sur ma faim…
Qu’était-il arrivé aux jumeaux, à Ugh et à Jwel.
Les jumeaux vont-ils retrouver Sierra ?
Le moins que l’on puisse dire c’est que le tome 2 ne répond pas à toutes ces questions.
Seule certitude Jad, Ugh et Claris sont dans des dimensions parallèles.

Claris en état de choc se laisse guidé par les élémentaux et se retrouve sur une île. J’ai aimé ce passage, Claris ayant perdu la mémoire et le langage ; elle découvre l’île et ses habitants à la manière d’un nouveau né.
Elle réapprend le langage, elle observe son environnement avec une attention toute particulière.
Pauline Alphen sait nous faire voyager dans un monde fantastique, je me suis vue avec Claris m’aventurant dans la forêt. Le récit est tellement détaillé qu’il ne nous est pas difficile de s’imaginer le décor.

J’ai moins aimé le passage avec l’ange et Jad. J’ai trouvé que ce passage traînait un peu en longueur.
Ugh me fais pensé à un petit garçon perdu et déstabilisé loin de Salicande. La peur de l’inconnu certainement. Il ne pense qu’à rentrer chez lui. Quant à Jad, lui, il est dans son élément. Peut-être un peu trop ?

Les personnages secondaires ont encore une place bien taillée dans le récit, on suit avec plaisir, Blaise, Maya la nomade de l’écriture et son Gendre Blanc-faucon dans leur recherche des disparus.

Pauline Alphen nous fait voyager entre magie, philosophie, et poésie. Bref un pur moment de bonheur.
Un grand merci aux éditions Hachette et à livraddict pour ce partenariat qui m’a permis de passer un agréable moment.
J’attends le tome 3 avec impatience.

Publié dans jeunesse

Commenter cet article