Fred Vargas :Un lieu incertain

Publié le par barbouille-bouquine.over-blog.com

Fred Vargas un lieu incertain

 

  UN-LIEU-INCERTAIN-10

 

 

 

Synopsis :

 

 

 

 

 

Adamsberg part pour trois jours de colloque à Londres. Estalère, le jeune brigadier, et Danglard - terrorisé à l’idée de passer sous la Manche - sont du voyage. Tout devait se passer de manière aérienne et décontractée, mais un événement macabre alerte leur collègue de New Scotland Yard, Radstock.

Clyde-Fox, un original local, lui parle du vieux cimetière de Highgate. Des chaussures - avec des pieds dedans - font face au cimetière, « un des cimetières romantiques les plus baroques de l’Occident », un lieu macabre, gothique, unique.

Tandis que l’enquête anglaise commence, les français rentrent au pays, et se retrouvent confrontés à un horrible massacre dans un pavillon de banlieue.

De fil en aiguille, Adamsberg, avec l’aide de Danglard, remonte une piste de vampires, et de tueurs de vampires, jusqu’en Serbie.

Le commissaire est au centre du roman, dans tous les sens du terme. La Boule se trouve presque un rival, Danglard est à deux doigts de tomber amoureux, Retancourt est toujours aussi efficace, mais la brigade n’est plus aussi sure qu’avant.

 

 

 

 

 

 

Mon Avis :

 

A court de lecture me voilà au rayon livre de mon supermarché.

Là je suis tombée sur le dernier Fred Vargas : Un lieu incertain.

J’avais entendu parlé de cet auteur mais je ne l’avais jamais lu. J’ai donc acheté le livre, car un bon polar ne fait de mal à personne.

Je n’ai pas été déçu. Tout de suite, je me suis immergé dans l’histoire. Les personnages d’Adamsberg et de Danglars y sont sans doute pour beaucoup.

Le soin qu’elle apporte à la présentation des personnages, de leurs habitudes, permet de se laisser gagner par l’histoire.

Celle-ci se passe entre Londres, Paris et Kiseljevo.

Trois scène de crime dans trois pays différents, on se demande comment elle va réussir à faire le lien, et pourtant elle y arrive avec brio !

L’histoire démarre doucement, un peu au rythme du commissaire Adamsberg.

Un cimetière avec des pieds coupés, une scène de crime atroce dans un pavillon, et pour finir le mythe des vampires, tout ceci se rejoint de façon surprenante et tout à fait plausible.

L’auteur sait magner les mots et jouer avec eux, elle n’oublie pas les petits détails qui ont leur importance.

Un coupable tout trouvé, trop facile pour Adamsberg , qui se retrouve dans une enquête qui va quelque peu le chambouler.

Bref un très bon polar, efficace et intelligemment construit, que je conseil au fan du genre.

Pour ma part, je vais me laisser tenter par «  sous le vent de Neptune » qui va rejoindre ma wish-list.

Publié dans polars

Commenter cet article

Luna 04/09/2011 09:39



J'aime beaucoup la façon dont des choses qui n'ont rien à voir ensemble se mêlent aussi bien...


C'est vraiment une très agréable lecture !


 


Comme tu aimes les livres, je me permets de t'informer qu'un concours à lieu sur mon blog afin de faire découvrir à l'heureux gagnant le dernier livre de Sonia Delzongle : Le hameau des purs...
Peut-être l'occasion de faire une jolie découverte ? ;)



vhs 23/01/2011 13:02



Moi, j'ai bugguée sur celui là, pas parce que l'intrigue est ininterressante mais plutôt parce que j'en avais un peu trop lu à la suite et finalement ça devient lassant. Mais celuique j'avais
préféré: dans les bois éternels. Par contre l'homme aux cercles bleus, pas terrible, mais bon c'était aussi le premier de la série...



Sharon 10/01/2011 21:24



J'ai lu tous ses romans et je les adore.


Bonne lecture pour le suivant !



ANTIGONE37 20/12/2010 16:19



Je ne connais pas ce titre. J'adore cette auteure. Sous les vents de Neptune est sans doute un de mes préférés. Bonne lecture.