Un visage d’ange de Lisa Ballantyne

Publié le par barbouille-bouquine.over-blog.com

index

 

SYNOPSIS :

 

  Daniel Hunter est un jeune avocat londonien. Le voici avec une nouvelle affaire bien difficile. Sébastian Croll, onze ans, issu des beaux quartiers londoniens, est soupçonné d’avoir battu à mort son petit camarade de huit ans, Ben Stokes. Sebastian clame son innocence et c’est à Daniel de le défendre.

 

  • MON AVIS :

Dans ce premier roman Lisa Ballantyne pose la question des procès d’enfant.Il est toujours difficile de se prononcer dans ce genre d’affaire.

Faut–il condamner un enfant sur des suppositions, le transformant réellement en assassins par une incarcération.

D’un autre côté faut-il laisser un crime impuni, un enfant est mort des parents souffrent et veulent un coupable.

Ce roman nous montre les rouages d’un procès d’enfant en Grande-Bretagne.Les auditions avant le procès, La condamnation par la presse qui ne tient pas compte de l’âge de l’accusé. La persévérance de son avocat suffira-t-elle à sauver Sébastian ?

Daniel Hunter n’est pas un avocat comme les autres, c’est un rescapé de la vie.

Enfant d’une mère toxicomane, Daniel a été trimballé de foyer en foyer.Jusqu’au jour où sa vie croise celle de Minnie.

L’auteur nous fait suivre deux histoires qui s’entremêlent car inconsciemment Daniel s’identifie à Sébastian.

Que serait-il devenu sans Minnie ?

Ne se serait-il pas retrouvé sur le banc des accusés ?

Pourtant dès le début on sent que Daniel en veut à Minnie. Que s’est-il passé ?

Je me suis laissé happée par le passé de Daniel au point que je regrettais presque lorsque l’auteure revenait au procès

Paradoxalement, il ne m’a pas passionné, je connaissais déjà l’issue et la fin n’était pas une surprise.

Sébastien ne m’a pas attendri au contraire, j’étais un peu comme ces journalistes qui le condamnaient par avance.Certaine de ses attitudes n’étaient pas étrangère à cet avis.

Mon personnage préféré reste Minnie une femme éprouvée par la vie.Blessée, elle se dévoue aux autres, et plus particulièrement aux enfants.

Cette femme si simple est extraordinaire de bonté, de justesse, sa colère est silencieuse et en est d’autant plus impressionnante.

Elle saura apprivoiser Daniel, elle commettra cependant un impair que celui-ci ne lui pardonnera pas …

Mais connaissait-il réellement cette femme qui lui a redonné confiance en lui.

La mort d’un être cher peut, quelques fois, nous le montrer sous un autre jour.

Malheureusement il est alors trop tard pour revenir en arrière.

Je ne vous en dis pas plus c’est un très bon livre, plein d’humanité.

 

 

 

Un visage d’ange de Lisa Ballantyne

Publié dans roman

Commenter cet article