Un mort à starvation lake de Bryan Gruley

Publié le par barbouille-bouquine.over-blog.com

 

9782757815236-big.jpg

 

Synopsis :

 

La glace fond et se craquelle, les remous du lac révèlent un étrange objet: une moto­neige criblée de balles. C'est celle du coach de hockey, mort il y a dix ans sans laisser de cadavre. Dans la petite ville de Starvation Lake, les langues se délient, les rumeurs les plus folles circulent.

Gus Carpenter, journaliste et enfant du pays, enquête. Ceux qu'il croyait si bien connaître cachent d'obscurs secrets...

 

 

Mon Avis : 

 

Voilà un livre qui m’a laissé sur une impression mitigée.

En effet j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire.

Peut-être est-ce du à l’omniprésence du hockey qui est un sport méconnu en France ?

Il m’a aussi fallu lire les 150 premières pages pour m’approprier réellement les personnages.

Entre leurs noms, les surnoms qu’ils se sont donnés et les surnoms que le coach leurs donnait, il y a de quoi en perdre son Latin !


Après ces débuts difficiles, j’ai tout de même bien accroché à l’histoire, l’enquête journalistique est plutôt bien menée.

Ce roman est avant tout l’histoire d’un groupe d’enfant unis par leur passion du hockey.

Et plus particulièrement d’une grande amitié entre Gus Carpenter surnommé Trap et Andel Cambell alias Soupy.

Ces surnoms, ils les ont gardés à l’âge adulte, refusent-ils de quitter l’enfance …

Gus Carpenter est de retour dans sa petite ville natale de Starvation lake après avoir travaillé pour un grand journal de détroit, il vivote désormais en écrivant des articles pour le Pilot, petit journal local.

C’est alors que son passé ressurgi, lorsque la moto neige de son ancien coach est retrouvée avec un impact de balle. Celui-ci avait disparu soi –disant dans un accident.

Son enfance revient le hanter, notamment ce match perdu en final du championnat d’Etat.

Tout le monde l’avait rendu responsable de cet échec.

De nombreux flash-back nous remémorent les évènements. Ceux-ci apportent un éclairage sur certains faits.

Notamment sur le comportement de soupy durant cette journée.

Bryan Gruley nous fait partager sa passion pour le Hockey, on se croirait dans les tribunes lors de ces flash-back.

Un petit bémol, tout de même, je trouve que ces retours en arrière incessants plombent un peu le récit.

Peut-être qu’inconsciemment j’avais envie que l’enquête avance plus vite !

Petit à petit je me suis attaché à Trap et à Soupy.

Leur amitié perdure depuis l’enfance et Soupy va pouvoir compter sur son ami pour le soutenir.

Gus va aller de désillusion en désillusion.

Dans cette petite bourgade où tout se sait, où il pensait connaître tout le monde, il s’avère que la loi du silence et du non-dit est omniprésente.

Cela, ne va pas l’aider dans ses recherches pour comprendre la mort de son coach.

Un bon roman, une ambiance troublante où planent les non-dits.

C’est la chronique d’une petite bourgade et de ses nombreux secrets.

Finalement Gus va faire la lumière sur toute cette affaire, tout en lavant son honneur perdu.

Il ne fait pas bon déterrer les vieilles histoires, c’est ce que pensent les habitants de Starvation Lake. Mais, parfois les abcès doivent être percés !

Un grand merci aux éditions Points et à livraddict pour le partenariat.

Publié dans polars

Commenter cet article