Le danger dans la peau d'Eric Van Lustbader

Publié le par barbouille-bouquine.over-blog.com

 

 

9782253162612

 

 

 

 

 

Synopsis :



Jason Bourne a repris la vie tranquille de David Webb, professeur de linguistique à Georgetown.


Mais lorsque son ami Dominic Specter est kidnappé sous ses yeux, il n’hésite pas à se lancer sur les traces de la mystérieuse Légion noire, un ancien bataillon SS reconverti dans le terrorisme international, qui s'apprête à frapper le sol américain.

 Jason Bourne va s’employer à démanteler le réseau et à récupérer les précieux documents qui dévoilent la nature de la cible.

 Mais sur sa route se dressent les tueurs de la NSA lancés à ses trousses, ainsi que le redoutable Leonid Arkadine... Bourne, traqué, mène l'enquête.
De Washington à Munich en passant par Moscou, une course-poursuite s’engage sur terre, sur mer et dans les airs, riche en suspens et en rebondissements, et nous plonge dans les arcanes des services secrets américains.

 

Mon avis : 


Ayant vu les films j’avais très envie de découvrir le personnage de Jason Bourne en roman.

Tout d’abord la couverture :

- Elle reflète plutôt bien l’univers du roman et la traque infernale dont Jason fait l’objet.

Cependant, je suis surprise que le nom de l’auteur ne soit pas mis plus en avant.

 Même s’il n’a pas créé le personnage, je dois dire qu’Eric Van LustBader a su prendre la relève avec brio.

Au début du livre, j’ai été un petit peu déstabilisée.

J’ai eu du mal à me familiariser avec les différents protagonistes.

De nombreux personnages sont mis en avant et n’ayant pas lu les précédents tomes j’avais quelques lacunes.

Autre point qui peut être déstabilisant, le fait que l’auteur développe trois histoires en parallèle.

Ces trois histoires vont peu à peu se rejoindre pour nous donner un dénouement surprenant.

L’auteur à particulièrement bien décortiqué les personnages tant sur le plan psychique que sur le plan émotionnel.

Même si l’on sait qu’Arkadine est un tueur psychopathe, il arrive tout de même à faire ressortir la part d’humanité qui le rend attachant.

J’ai trouvé intéressant la similitude entre Jason Bourne et Léonid Arkadine. Ils ont tous les deux perdus un être cher, et ils ont été façonnés par le même homme.

Petit à petit on se laisse prendre par l’histoire, au point qu’il nous est impossible de lâcher le livre.

L’action est menée tambour battant (on retrouve la même pression que dans les films).

L’écriture de Lustbader amplifie se ressenti. Très peu de description, les actes sont privilégiés.

Un livre qui s’attaque à des sujets lourds tels que le fascisme, le fanatisme et la lutte de pouvoir au sein des services secrets (entre NSA et CIA).

Je remercie Livraddict et les éditions livre de poche pour cette découverte, que je vais poursuivre avec les livres écrit par Robert Ludlum histoire de comparer.

Publié dans roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cherbouquin 14/02/2013 17:40


Ce n'est plus une découverte mais, Jason Bourne ayant déjà largement fait parlé de lui, mais c'est toujours avec autant de plaisirs que je retrouve ses aventures. Toujours autant d'actions dans
un style très rythmé. Je m'étonne aussi parfois en lisant certaines scènes à y associer les images des films. Un bon moment passé entre la Russie, Munich et les États-Unis.