la petite fille qui aimait la lumière de Cyril Massarotto

Publié le par barbouille-bouquine.over-blog.com

 

 

Synopsis:

 

Barricadé dans sa maison au cœur d'une ville déserte, un vieil homme prend des risques fous pour recueillir une petite fille blessée. 

L'enfant ne parle pas, elle ne prononce qu'un mot:"Lumière", elle qui a si peur du noir.

Alors, le vieillard parle, il lui raconte la beauté de la vie d'avant, les petites joies du quotidien, son espoir qu'on vienne les délivrer.

Il lui enseigne la possibilité d'un avenir, quand elle lui offre de savourer le présent.

 

 

Mon avis:

 

J'ai découvert l'auteur lors d'un partenariat livraddict pour son livre "le premier oublié".

J'ai été conquise par sa plume qui tout en pudeur nous submerge d'émotions.

Cyril Massarotto a une écriture fluide, il n'y a aucun temps mort.

Il sait ménager le suspens. Il y a beaucoup d'émotion dans ses romans.

L'histoire se passe dans un univers sombre où la guerre fait rage.

L'auteur ne situe pas précisément l'action, ni le lieu, ni l'année.

Au départ j'ai été un peu surprise, mais avec le recul, je trouve que l'on va, ainsi à l'essentiel, la rencontre et l'intéraction entre deux êtres que la vie n'a pas épargné.

Cependant, il donne suffisamment d'éléments pour que notre imagination fasse le travail. 

De la même façon nous ne savons pas qui sont ces"autres" qui sèment la terreur.

Ce vieil homme qui vit cloîtré chez lui, ne va pas hésiter à mettre en péril sa sécurité pour porter secours à cette petite fille laissée pour morte devant chez lui.

C'est ainsi que "lumière"entre dans sa vie.

Elle porte bien son nom cette petite, car elle apporte de la lumière dans la vie de ce vieillard mais aussi dans son cœur.

Quant au vieillard, il distille le bonheur à la petite lumière, il lui donne un prénom, un anniversaire...

Il lui donne des règles de vie: prendre soin de soi, mais aussi des règles de survie: rationner les vivres, être discret pour ne pas se faire repèrer...

Lumière, lui redonne goût à la vie, elle lui donne un but.

Il se fait un devoir de lui apprendre la vie d'avant la guerre, celle qu'elle n'a pas connu.

Ensemble, il rédige une liste de plaisirs simples qu'elle devra découvrir à la fin du conflit.

Il lui donne en quelque sorte l'espoir d'un monde meilleur.

Ces deux êtres vont survivre ensemble, ils vont s'entraider, et s'aimer tout en pudeur.

Petit à petit lumière redevient l'enfant qu'elle aurait dû être. A ses côtés, elle retrouve le sourire, découvre enfin le bonheur....

Ce livre est un véritable hymne à l'amour, à la tendresse.

Les personnages sont très attachants.

Durant cette lecture je suis passé du rire aux larmes. L'écriture est fluide et légère, on se laisse porter par l'histoire.

C' est un véritable concentré d'émotion, c'est aussi une belle leçon de vie.

Il faut savoir savourer les petits bonheurs de la vie.

Publié dans roman

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article