L.A Noir de Tom Epperson

Publié le par barbouille-bouquine.over-blog.com

 

couv57183016.jpg

 

Synopsis :

"Après un terrible accident, vous avez perdu la mémoire.

Vous ne savez plus qui vous êtes.

Vous vous rappelez juste votre nom, Danny Landon, et que vous avez de (très) mauvaises fréquentations.

Votre boss, par exemple, Bud Seitz, un ponte de la mafia. Comme vos amis, des criminels impitoyables.

Selon la rumeur, vous avez aussi un net penchant pour la violence.

Vous n'êtes plus sûr de rien, sauf de votre attirance pour Darla, la copine de votre boss...

Tout cela risque de mal finir, non? "

Editions du Livre de Poche. 

 

Mon avis :

 

Le moins que l’on puisse dire c’est que Tom Epperson sait retranscrire une époque. L’ambiance est très bien rendue.

Nous sommes transportés dans l’Amérique mafieuse des années trente.

Une ambiance sombre, enfumée et violente.

Le roman est très bien documenté, il fait appel à des faits réel pour renforcer cette ambiance (arrestation de Bonnie and Clyde).

Tom Epperson a su retranscrire cette époque houleuse, et l’atmosphère parfois pesante du milieu de la pègre.

Danny nous accompagne dans cette descente au sein de la mafia.

Bud Seitz, un ponte de la mafia à pris Danny Landon sous son aile.

Mais celui-ci ne se trouve pas à sa place. Il a perdu la mémoire et tout ce qu’on lui raconte le concernant lui semble tellement étranger …

Il cherche à comprendre, est-ce qu’on lui raconte la vérité ?

Pourquoi Bud le protège- t-il ?

Le récit étant à la première personne nous sommes entraînés dans cette quête de la vérité.

Le personnage de Danny est bien travaillé. Tom Epperson prend son temps pour nous le décrire. J’ai bien aimé le côté décalé du personnage.

On s’attache petit à petit à Danny, qui semble à part dans cet environnement de violence.

Il est toujours distant, pas à sa place.

Bud et ses acolytes sont retranscrits de façon plus brutale.

Les truands sont des brutes prêtes à tout pour obtenir ce qu’ils veulent.

Puis, viennent les autres personnages, qui permettent à Danny de s’évader de cette atmosphère sombre et pesante.

Et là, je trouve que Tom Epperson nous ressert des clichés :

Il y a la diva blessée qui est à la fois touchante et énervante, Sophie, la gamine maltraitée mais très vive d’esprit…

Autre point négatif, je trouve ce roman beaucoup trop classique.

J’ai l’impression de revoir un vieux film en noir et blanc sur la mafia !

Le manque de suspens est aussi très cruel.

Même s’il y a de l’action, les scènes sont prévisibles.

On sait d’avance qui va vivre et mourir.

 La fin du livre est aussi beaucoup trop gentille. Elle ne colle pas avec le titre du livre.

Bref ce roman constitue une lecture agréable mais il manque la petite étincelle qui fait la différence.

Ma déception vient aussi du fait que ce roman n’est pas classifié dans la bonne catégorie. Pas la moindre enquête en vue, quand à l’énigme, la seule qui existe c’est le passé de Danny. Et il n’a pas besoin de mené l’enquête Bud va tout lui dire.

Ce livre n’a rien d’un roman policier, il est plus axé sur la psychologie.

Je remercie les éditions : le livre de poche et livraddict pour ce partenariat.

Publié dans polars

Commenter cet article

rose 28/05/2011 21:45



Totalement d'accord avec toi, sur ce livre... Et je l'aurais davantage classé dans la litt contemporaine, tout court.