Hate list de Jennifer Brown

Publié le par barbouille-bouquine.over-blog.com

 

Hate List

 

 

 

 

 

 

 

Synopsis:


 

Ce livre comme prévu m'a bouleversé.

Il ne se contente pas d'aborder un thème de société mais il touche

aux conséquences.

Valérie va devoir se reconstruire après ce drame qui a touché son lycée.

Difficile de se reconstruire lorsque l'on est à la fois victime et coupable!
N'a-t-elle pas inconsciemment incité Nick à tirer sur ses camarades en rédigeant avec lui cette liste de la haine?

 

Valérie de retour dans son lycée va devoir faire face au regard des

autres, mais aussi à ses interrogations.

 

Pourquoi n'a-t-elle pas remarqué que Nick avait changé.

A l'aide de flashbacks on en apprend un peu plus sur ce garçon, sur

le drame.
Ce livre nous interpelle, n'avons-nous pas été témoin ou victime,

au moins une fois de raillerie, de moquerie durant notre scolarité?

Comment avons-nous réagi?

 

Certaines victimes de railleries pensent au suicide, d'autre comme

Valérie trouve un exutoire en écrivant les noms de ses bourreaux

sur une liste.

Mais voilà, Nick a dépassé le stade de l'exutoire et est passé à la

phase vengeance.


Qu'est-ce qui a provoqué ce changement, pourquoi n'a-t-elle rien vu venir...

Ce livre est un appel  à la tolérance.

Se moquer des autres est très facile, le plus difficile c'est de faire un

pas vers eux.  

 

C'est ce que fait Jessica dans le livre, elle ouvre la voie du pardon.

C'est avec son aide et celle du Dr Hieler, que Valérie arrivera à reprendre goût à la vie.



 

L'autre leçon de ce livre est qu'il ne faut pas se fier aux apparences,

les gens ne sont pas toujours tels qu'on les imagine.

Jessica n'est pas aussi mauvaise que Valérie se l'imaginait.



 

Il ne faut pas oublier le poids des mots;

Les paroles ont des frontières qu'il s'avère dangereux de franchir.

J'ai été très émue par Valérie et par Nick...

Peut-être que je me suis retrouvée en eux.


Pour conclure, je conseille à tous les ados de lire ce roman;

C'est un appel à la tolérance, au pardon.

Les jeunes  sont souvent cruels entre eux et ils ne s'en rendent pas

forcément compte.

 



 

Publié dans roman

Commenter cet article

Luthien Tinuviel 28/01/2013 15:31


J'ai voulus achetter se livre pendant un moment et après j'ai eu peur qu'il soit un peut trop "superficiel" et qu'il ne montre pas asser d'émotion.


Aparement se n'est pas le cas mais dit moi ton avis sur le sujet.

barbouille-bouquine.over-blog.com 04/04/2013 17:14



Ce qui m'a plu dans ce livre, c'est qu'il parle de l'après fusillade(De la reconstruction des victimes, du deuil à faire...)