Ce que cache ton nom de Clara sanchez

Publié le par barbouille-bouquine.over-blog.com

 

http://www.zonelivre.fr/blog/wp-content/uploads/_livres/book_a_d/ce_que_cache_ton_nom.jpg

 

 

Synopsis :

 


Sandra est venue s’installer à la fin de l’été dans cette petite ville de la Costa Blanca, près d’Allicante. Enceinte, sans véritables attaches, elle se laisse aller à la dérive. Sur la plage où elle passe ses journées, elle fait la connaissance d’un couple d’octogénaires norvégiens qui coulent là une retraite paisible. Karin et Fredrik pourraient-ils devenir les grands-parents qu’elle n’a jamais eus ?

Eux qui semblent se prendre d’affections pour Sandra lui propose de s’installer dans leur villa contre de menus services.

Julian, lui, a traversé l’Atlantique depuis Buenos Aires pour une dernière mission dont il ne sait s’il reviendra…Le vieil homme survivant du camp de Mauthausen, ne peut laisser pas échapper cette opportunité : Révéler que sous le masque débonnaire des Christensen se dissimule un ancien couple de nazis.

La rencontre entre Julian et Sandra met alors lentement en marche un mécanisme dont les protagonistes ignorent l’issue.

Les détails que découvre peu à peu la jeune femme, sont-ils des indices de la véritable identité des Christensen ?

Ceux-ci ne semblent-ils pas l’attirer chaque jour davantage dans leurs filets ? Peut-être la fin de l’innocence pour Sandra la mettra-t-elle en danger, à moins qu’elle ne lui donne un but, et lui permette de grandir….

 

 


Mon avis :

 


Voici un partenariat auquel je voulais participer. Car comme je l’ai déjà dit, je suis passionnée par la seconde guerre mondiale et tout ce qui s’y rapporte.

Mais ce livre aborde le sujet différemment, c’est l’après camps qui y est évoqué et le désir de vengeance.

Cette histoire, certes romancée aurait pu être vraie tant les personnages sont bien décrits.

Le livre part d’une rencontre improbable entre une jeune femme paumée qui se questionne sur son avenir et Julian rescapé du camp de Mauthausen, qui se bat pour faire éclater la vérité au grand jour, sur les bourreaux qui coulent une retraite paisible.

Cette soif de vengeance l’anime tout au long du livre. Julian va se prendre d’affection pour Sandra. Peu à peu un lien très fort va les unir.

Julian hésite à utiliser Sandra pour découvrir des preuves car il ne veut pas la mettre en danger….Mais ne s’est-elle pas mise en danger dès le départ en acceptant l’hospitalité des Christensen. Qu’attendent-ils de la jeune femme?

Pourquoi veulent-ils la faire rentrer dans la confrérie ?

Julian n’aura d’autre choix que de la tenir informé de la situation car il aura besoin d’elle pour les débusquer. Mais ne va-t-elle pas se trahir et mettre sa vie en danger. Il devra jouer serré s’il ne veut pas la compromettre.

Car même s’ils vivent cachés les anciens nazis  sont organisée et restent sur leur garde.

Le livre se base sur le duo Julian et Sandra. Tout au long de l’histoire les deux points de vue sur les évènements nous sont contés.

Cela nous montre la différence de  vision des choses. Julian n’est-il pas obnubilé par sa vengeance. Sandra, n’est-elle pas  trop naïve. Nous pouvons voir l’évolution de Sandra tout au long du livre, elle gagne en maturité. Elle comprend que ses actes et ses choix, montrent la femme qu’elle est ou qu’elle souhaite devenir.

En quelque sorte Julian va l’aider à y voir plus clair.

Même si j’ai déploré quelques longueurs, le bilan reste plus que positif.

J’ai aimé les personnages car ils ont leurs failles et leurs faiblesses. Ils sont attendrissants.

L’histoire est très bien ficelée et on se laisse entrainer dans cette quête de vérité et de vengeance.

Bref c’est un très bon roman que je vous conseille.

  Merci à livraddict et aux éd. Marabout pour cette découverte.

Publié dans roman

Commenter cet article

barbouille-bouquine.over-blog.com 04/10/2012 22:50


non, je n'ai pas ressenti les choses ainsi,  je dirais plutôt qu'il ressend moins le désir de vengeance qui l'animait au départ. Mais son désir de vérité reste présent.

Soundandfury 27/09/2012 19:01


Tu n'as pas trouvé que justement, peu à peu, Julian ne tenait plus tant que ça à faire éclater la vérité?