Un goût de cannelle et d'espoir de Sarah McCoy

Publié le par barbouille-bouquine.over-blog.com

Auteur: Sarah McCoy

Editeur: Les Escales

Traducteur: Anath Riveline

Nombre de pages: 425

Date de parution: 17 avril 2014

 

Synopsis:

Allemagne, 1944. Elsie Schmidt, seize ans, traverse la guerre à l’abri dans la boulangerie de ses parents et sous la protection d’un officier nazi qui la courtise. Mais lors de la soirée de Noël du Parti, elle échappe de peu à un drame grâce à un petit garçon juif. Seul et sans défense, il demande à Elsie de le cacher. Prendra-t-elle ce risque ?

Soixante ans plus tard, au Texas, près de la frontière mexicaine, la journaliste Reba Adams réalise un reportage sur la boulangerie allemande tenue par Elsie. Peu à peu, les deux femmes apprennent à se connaître et Reba comprend que la vieille dame a beaucoup plus à révéler qu’elle ne veut bien le dire. Une rencontre qui va bouleverser leurs existences…

Fille de militaire, Sarah McCoy a déménagé toute son enfance au gré des affectations de son père. Elle a ainsi vécu en Allemagne, où elle a souvent séjourné depuis. Résidant actuellement à El Paso, au Texas, elle y donne des cours d’écriture à l’université tout en se consacrant à la rédaction de ses romans. Un goût de cannelle et d’espoir est son premier ouvrage publié en France.

 

Mon Avis:

Outre les avis sur le net, j'ai été attirée par la superbe couverture de ce livre. Cette photo ancienne avec ce petit garçon qui salive d'envie devant la devanture d'une boulangerie, reflète parfaitement ce roman. J'ai apprécié l'histoire, qui relie le passé avec le présent. Même si l'histoire de Reba est secondaire à mes yeux. J'ai vraiment été touché par Elsie. Son histoire ma captivée. Par de nombreux aspect ce roman m'a fait penser à" l'heure indigo", les destins qui s'entrecroisent, la boulangerie et les recettes en fin de livre, des personnages attachants, une histoire sur fond historique. Bref tout ce j'aime!

Ce livre est intéressant car il montre la vie d'une famille Allemande durant le règne Nazi. Les différentes positions qui s'opposent au sein même de la famille. La vie est difficile, et se rebeller contre le pouvoir est synonyme de mort. Certaines apparences sont trompeuses comme nous le montre Frau Rattelmüller. Nous y découvrons aussi par l'intermédiaire de Hazel, la sœur d'Elsie la vie dans les Lebensborn. Ces fabriques de bébés, ne sont qu'un pan de plus de l'horreur Nazi. Mais c'est avant tout la rencontre entre Elsie, et Tobias qui m'a plu. Ce petit garçon à la voix d'or m'a ému, tout comme il a su émouvoir Elsie. Je vous laisse découvrir leur histoire, mais aussi celle de la famille d'Elsie et de Reba. Ce livre est un véritable coup de cœur. Le petit plus, les recettes de la boulangerie d’Elsie  sont à découvrir en fin de livre. De quoi gâcher mon régime!

Si vous avez aimé "l'heure indigo" de Kristin Harmel, ce livre est pour vous n'hésitez pas une seconde.

 

Publié dans historique, roman

Commenter cet article

totorosworld 05/11/2016 12:14

J'ai beaucoup aimé les passages sur Elsie, beaucoup moins ceux sur Reba et Riki. Globalement j'ai quand même bien aimé ;)

barbouille-bouquine.over-blog.com 10/02/2017 21:56

Moi aussi c'est plus l'histoire d'Elsie qui m'a intéressé.

Léa Touch Book 13/05/2015 21:52

Il me tente beaucoup celui-ci !! :)