Elle est pas belle la vie de Kurt Vonnegut

Publié le par barbouille-bouquine.over-blog.com

Editeur: Denël

Auteur: Kurt Vonnegut

Traducteur: Guillaume-Jean Milan

Date de parution: 8 janvier 2015

Nombre de pages: 160

Synopsis:

Kurt Vonnegut était un orateur admiré des étudiants, qui se laissaient happés par ses discours de fin d’études. Pourquoi tant de succès c’est la question que l’on peut se poser.

La première raison est que dans ses discours, il ne se contente pas de débiter des platitudes sur la vie future des étudiants. Ses messages ne sont pas non plus une idéalisation de la vie. On peut même dire qu’il ne se gêne pas pour poser le doigt sur ce qui ne va pas dans notre société. Personne n’est épargné, politique, religion, armes à feu, destruction de l’environnement, ses discours abordent de nombreux thèmes, avec une réflexion très poussée mais non rébarbative car l’humour reste présent.Il est apprécié des jeunes car il ne les prend pas de haut, il leur parle d’égal à égal. C’est sans aucun doute la clé de son succès.

Au fil de la lecture, je me suis aperçue qu’il avait des thèmes de prédilection, qui reviennent de façon redondante dans ses discours. Ça peut donner une impression de déjà vu sur certains passages, mais rien de gênant en ce qui me concerne.

Je suis entièrement d’accord avec lui sur certains sujets, comme les rites de passages à l’âge adulte que notre société s’est fait un devoir d’abolir, et qui manque cruellement à mon goût.Ce que je retiendrai de ce livre, et que j’ai bien l’intention de mettre en œuvre dans ma propre vie, c’est l’importance de saluer les bons moments que l’on peut vivre, aussi infime soient-ils.Il faut prendre le temps de s’arrêter pour profiter des petits moments qui font la beauté de la vie. Elle est pas belle la vie est une des phrases à retenir.

Un petit livre pour une grande leçon de vie, c’est ainsi que je conclue cette chronique.

 

 

 

Publié dans philosophie, morale

Commenter cet article