Septembre rouge d'Anders Bodelsen

Publié le par barbouille-bouquine.over-blog.com

Editeur:  Gallimard Folio policier

Auteur: Anders Bodelsen

Traducteurs: Christine Berlioz et Laila Flink Thullesen

Titre original: Rød september

Nombre de pages: 288

Date de parution: 23 octobre 2014

Synopsis:

Søren est mort dans lors d’un glissement de terrain en montagne. Sa femme Vera l’a identifié sans le moindre doute, tous l’ont pleuré, puis ont fait leur deuil. Et les années ont passé... Mais alors qui est cet homme que Jens a cru voir dans une station-service où il s'était arrêté par hasard? Convaincu d’avoir reconnu son frère – bien vivant – Jens va tenter de comprendre qui était vraiment Søren et quels secrets pourraient l’avoir obligé à disparaître…

Mon avis:

Je remercie livraddict et les éditions Folio pour ce partenariat.

Je ne peux malheureusement pas taire ma déception. J'avais été attirée par le quatrième de couverture, l'histoire semblait pleine de promesses. Or, j'ai plutôt eu l'impression d'un soufflé qui retombe.

Au lieu d'une intrigue, je me suis retrouvée au sein d'un roman politico-social. L'intrigue n'en est pas une. Car dès le second chapitre, on apprend que Soren est bien vivant. On va au fil du livre en apprendre un peu plus sur le passé activiste de Soren. Alors que son frère avec les années s'est intègré dans la société, Soren lui a continuer à se battre pour ses idées. Mais le mouvement activiste qu'il fréquentait s'est radicalisé et il a coupé les ponts.

Je ne vais pas raconter l'histoire ici, ce n'est pas le but.

Je ne me suis pas du tout attaché aux personnages, Soren est pour moi un égoïste, se faire passer pour mort auprès de ses proches pour vivre une autre vie, ça en dit long sur la personne.

Quand à Jens s'est l'opposé, il a sacrifié sa vie, amoureux de la même femme que son frère, il n'a jamais avoué son amour...

Le côté activiste politique, m'a quelque peu lassé. J'avoue avoir attendu plus d'action, or malgré l'épisode de l'appartement et de la white Gardenia, l'histoire est assez plate et ne comporte que peu de rebondissements.

Autre point qui m'a posé problème, je n'y connais absolument rien en Histoire Danoise, même si l'auteur essaie de donner des repères temporaux pour ancré son roman, je suis passé à côté!

Bref si vous n'êtes pas fan des  romans politico-sociaux et que vous voulez lire un polar passez votre chemin.

Je pense que ce livre est mal catalogué, c'est dommage rien dans le synopsis ne laissait apparaître le côté  politique sinon j'aurais passé mon chemin.

 

 

 

Septembre rouge d'Anders Bodelsen

Publié dans polars

Commenter cet article

Léa Touch Book 10/01/2015 17:30

L'aspect politique peut être intéressant, ce n'est pas mon genre du moment mais pour plus tard pourquoi pas :)