A mains nues de Paola Barbato

Publié le par barbouille-bouquine.over-blog.com

Editeur: éditions Denoël

Titre original: Mani Nude

Traducteur: Anaïs Bokobza

Nombre de pages: 478

 

Synopsis:

Il a seize ans, une gueule d’ange, un avenir tout tracé. Un jour, il se rend compte qu’il peut tuer sans le moindre scrupule. Un monde nouveau s’offre à lui…

Davide a eu une enfance choyée et sans histoires. Un soir, lors d’une fête, il est kidnappé et enfermé à l’arrière d’un camion. Tapi dans le noir, un inconnu lui saute dessus et tente de le massacrer. Terrorisé, Davide agit par réflexe et tue son adversaire. Il est alors conduit dans une cave, où il rejoint d’autres prisonniers. Comme lui, ils sont là pour s’entraîner à combattre et intégrer un jour l’élite des tueurs. Abasourdi, Davide comprend que son seul moyen de survie est de tuer. Il remporte chacun de ses combats. Un jour il décide de s’enfuir, mais l’organisation ne l’entend pas de cette oreille…
Naît-on assassin? C'est la question que se pose Davide tout au long du roman lorsqu’il découvre qu’il peut tuer avec ses poings sans le moindre scrupule. Analyse psychologique très fine sur les rapports entre kidnappeur et otage, À mains nues raconte l’éducation par la violence d’un gladiateur des temps modernes.

Mon Avis:

Attention ce livre est un uppercut que l'on se prend en pleine figure.Froid, implacable, une lecture à ne pas mettre entre toutes les mains.Soit on aime, soit on déteste. Il n'y a pas de demi-mesure. Un peu comme pour Davide, soit il tue, soit il meurt.

L'écriture est efficace, elle ne vire pas dans le gore malgré le sujet abordé. Paola Barbato nous entraîne dans la descente aux enfers de Davide, un adolescent tout ce qu'il y a de plus normal. Petit à petit, il va devenir Battiza sous le Joug de Minuto.Ce livre aborde ce que l'on nomme le syndrôme de Stokholm. Battiza se prend peu à peu d'affection pour minuto.

Mais celui-ci est-il vraiment la personne qu'il croit.Dans un milieu sans concession Davide aurait dû se méfier. L'amitié est une faiblesse...

Paola Barbato a su m'entrainer dans l'histoire particulière de "ces chiens de combats",même si le livre  perd un peu en rythme vers le milieu. De nouveaux évènements ont su relancés mon intérêt.

Le final, j'y avais pensé, même si secrètement j'espérais une autre fin.Mais l'auteur n'est pas là pour nous faire rêver, elle nous décrit un milieu sombre et la fin est à la hauteur du reste. Ce livre en nous montrant le côté inhumain, bestial de l'homme peut déranger.

Le style est puissant, efficace, bref une belle surprise.Ce livre est noir, bestial, dérangeant, et n'en déplaise aux machos c'est une femme qui l'a écrit!

Merci aux éditions Denoël pour cette découverte surprenante.

 

A mains nues de Paola Barbato

Publié dans thriller

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mickaéline Cuny 18/11/2014 13:46

Bravo, moi je n'avais rien vue, ou pas voulue voire, venir cette fin.

barbouille 02/11/2014 15:16

Le style esr dur mais ne vire pas dans le gore. Pour un tel sujet je trouve que ce n'était pas évident à faire. Après le thème plaît ou pas. Moi j'ai apprécié cette lecture.

de-pages-en-pages 02/11/2014 10:58

J'ai vraiment hésité à le prendre celui-çi. Finalement je ne sais pas si le style un peu "dur" m'aurait plût ..