Rémanence de Jérôme Camut et Nathalie Hug

Publié le par barbouille-bouquine.over-blog.com

 

Edition: Télémaque
Nombre de pages: 335 pages
Série: Les voies de l'ombre tome 4
Date de publication: Novembre 2010

 

 

Synopsis:

 

Comment grandir quand on a connu l’horreur ?

Il y a 15 ans, deux enfants s’échappaient des geôles du plus dangereux des criminels qui disparaissait après avoir mis la France à feu et à sang.
Clara et Louis sont aujourd’hui adultes mais le vernis de leur existence se fissure. L’emprise de Kurtz a profondément gangréné leurs esprits.

Insidieusement, le chaos s’installe.
Les voix de l’ombre se font entendre à nouveau.

« Je devrais arrêter de répondre au téléphone.
Ce serait plus sage.
Je devrais mais je n’y arrive pas.
Pas même à débrancher la prise.
Je prends un Stilnox pour ne pas entendre la sonnerie.
Les fantômes, ça ne téléphone pas. »

 

Mon avis:

 

4ème tome de la série les voies de l'ombre, ce livre est axé sur les victimes de Kurtz.

Andréas Darblay sort de prison, il n'a qu'une envie, retrouver sa fille (Clara/ Claire). Mais, elle ne veut plus entendre parler de lui.

Il va donc veiller sur elle à distance.

Mais les voies du passé continuent à le hanter; comment Kurtz par-delà la mort arrive à l'appeler au téléphone?

Dans ce tome, on voit les séquelles, les dégâts psychologiques engendrés par ce psychopathe.

Claire qui s'est mariée, reste attiré par Milan/Lionel.

Le passé les a unis dans l'horreur. Ces liens sont trop forts, mais où vont- ils mener Clara...

On sent qu'à tout moment leurs vies peuvent basculer, leurs bas instincts reprennent vite le dessus.

Les démons du passé ressurgissent et nous entraîne dans la noirceur de l'Homme.

Kurtz a créé des monstres à son image.

Et que dire d'Andréas, alias Williard. Arrivera-t-il à se défaire de l'emprise de Kurtz.

Ce livre nous mène du côté obscure de l'homme, pour survivre jusqu'où sommes-nous prêts à aller.

L'écriture des auteurs est toujours très prenante, même si j'ai trouvé ce dernier tome en deçà des 3 autres.

Peut-être parce que les manipulations de Kurtz sont beaucoup moins présentes.

Quelques longueurs se font sentir au début du livre, mais rien de bien grave...

Ce livre aborde l'importance de l'éducation dans notre vie d'adulte.

Comment se reconstruire lorsque votre père vous a abandonné au profit d'un dangereux psychopathe.

J'ai trouvé dommage que les auteurs ne nous parlent pas des autres disciples de Kurtz. Le devenir de Seven est certes traité mais trop brièvement, quelques lignes seulement lui sont consacrées. L'éliminer purement et simplement c'est un peu trop facile. Je suis déçue sur ce point. Je n'en dirai pas plus de peur de trop en dévoiler. Autre point important, il est difficile de lire ce livre sans avoir lu les précédents.

Il vous manquerait trop d'éléments.

En bilan, je dirais que c'est un bon thriller mais qu'il est en dessous des 3 autres tomes.

 

 

 

Rémanence de Jérôme Camut et Nathalie Hug

Publié dans thriller

Commenter cet article